SkiTEC se dévoile…

Notre histoire, notre concept, notre coopérative.

 

Notre histoire 

 

En France, on estime à 500 000 le nombre de skis jetés chaque année, qui finissent enfouis ou incinérés. Seule la partie métallique des skis peut être recyclée, en l’état des techniques actuelles.

C’est face à ce constat alarmant que SkiTEC a officiellement été lancée en janvier 2021. Malgré son jeune âge, notre coopérative hérite d’une histoire riche, qui remonte à 2015 ! En effet la SkiTEC que nous connaissons aujourd’hui est le résultat de plusieurs années de recherches, d’expérimentation, de flux de matière et de rencontres… mais surtout une grosse dose de détermination et de créativité d’un petit noyau de pionniers qui s’est progressivement étoffé.

Notre concept 

Nous transformons les skis usagés en :

  • Meubles : mobilier intérieur, mobilier urbain ou encore mobilier de stockage ;
  • Aménagement sur-mesure et décoration : bardage intérieur, luminaires, sculptures…
  • Structures : abris à vélos, hangars de stockage, structure d’ombrière photovoltaïque.

Pour ce faire, SkiTEC cherche et développe des techniques qui permettent de valoriser les skis après leur usage de glisse sur neige et avant leur élimination.

En complément, SkiTEC participe activement à l’émergence et la structuration d’une filière de réemploi, réutilisation et recyclage des skis. Elle fait la promotion de la complémentarité des usages constituant le cycle de vie du ski auprès des professionnels de la montagne, de l’économie circulaire, des institutions publiques et des collectivités locales.

Notre Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC)

SkiTEC est une société coopérative d’intérêt collectif anonyme (SCIC SA), qui compte plus de 100 000 euros de capital. Nous avons souhaité nous constituer en société coopérative pour plusieurs raisons.

D’une part, cela nous permet de dissocier le pouvoir du capital : chez nous, 1 homme = 1 femme = 1 voix.

D’autre part, nous associons autour de notre projet économique des acteurs multiples, qui peuvent prendre des parts et devenir ainsi associés-coopérateurs : les initiateurs du projet, des acteurs de la montagne, des acteurs des déchets, nos salariés, des collectivités locales, et toute personne liée à ce projet.

Nous sommes actuellement une trentaine de coopérateurs.

L’aventure que nous portons dépasse l’entrepreneuriat à vocation économique. Nous visons à produire un impact environnemental positif, mais également à faire évoluer les pratiques des sports de montagne. Il nous a semblé évident d’avoir un espace de coopération pour proposer à notre écosystème d’embarquer dans le navire.