Qui sommes-nous ?

 

Un peu de littérature…

Emilie

Emilie

Directrice générale

Dès la ligne de départ, elle donne l’impulsion. Emilie Vuillequez, savoyarde d’adoption et fière de l’être, est là pour emmener la coopérative sur la longue distance. Motivée avant tout par l’impact écologique positif de la réutilisation des skis, elle transmet de l’énergie à chacun de ses pas, tout au long de la course. Alternant appels téléphoniques, RDV, réunions et passages à l’atelier, elle est là pour déclencher les projets au bon moment, et soutenir l’équipe dans leur réalisation. Patiente et endurante, elle sait que tout ne se joue pas au premier virage, mais sur la ligne d’arrivée : elle anticipe les courbes, les montées et les descentes pour gérer son rythme et celui de son équipe. Parfois surprenante, elle n’est pas toujours au tournant où on l’attend, mais souvent au suivant : sa volonté et son engagement jusqu’à la pointe des spatules donne une glisse inimitable à ses projets.
A peine la ligne d’arrivée franchie, elle débriefe pour la prochaine course, puis n’oublie jamais de se retrouver avec ses comparses de glisse avec autour d’un bon repas. Ne vous fiez pas à son petit gabarit, son appétit est à la hauteur de sa curiosité, surtout s’il y a de la vieille Tome des Bauges sur le plateau ! Sa citation préférée : « Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve. » Tenez-vous prêts donc, elle rêve grand pour sa participation aux championnats de l’économie circulaire !

Jonathan

Jonathan

Designer, concepteur et responsable mobilier

Bienvenue dans cette manche de biathlon comptant pour les championnats de l’économie circulaire ! Natif de Montpellier et muni d’une antique 22LR homologuée in-extremis par les commissaires de course la jugeant trop archaïque,  Jonathan Randon fait clairement figure d’outsider dans ce peloton, mais ne vous y trompez pas, ce franc-tireur est là pour la gagne, n’en déplaise à un certain Martin…
Ayant suivi un entraînement loin des institutions habituelles, il ne manquera pas de nous gratifier d’un beau spectacle ! Son talent : un coup de crayon acéré, mais surtout une grande qualité d’écoute et de visualisation. Sa force : une ténacité à toute épreuve et une bonne dose de perfectionnisme. Son palmarès : membre fondateur de l’association ArtSkiTech, il a participé à la réalisation de beaux projets d’aménagements sur mesure ayant contribués à faire de l’aventure SkiTEC ce qu’elle est aujourd’hui, et tout dernièrement à l’aboutissement de la 1ère gamme de mobilier de SkiTEC. Ses objectifs : continuer à viser  » dans le mille » pour faire que son équipe rafle le maximum de médailles concernant la fonctionnalité,  l’esthétisme,  et bien sur la valorisation d’une ressource trop souvent considérée comme un déchet. Sa devise : être à la fois  »Simple & Funky »! (Si ça vous rappelle quelque chose,  vous avez certainement plus de 30 ans…) Son secret de champion : une citronnade améliorée avec du gingembre, de la menthe, du curcuma et un soupçon de piment. Coup de fouet garanti ! Vous l’aurez compris, une belle course se prépare !

Fifi

Fifi

Chargé de collecte des skis et du stockage

Le numéro que nous vous présentons maintenant n’est, précisément, pas un numéro ! En effet, Philippe Serpollet, alias « Fifi », ne se considère pas en compétition avec qui ou quoi que ce soit, d’ailleurs sa devise est « je ne suis pas un concurrent », que l’on pourrait traduire par « lentus, suavus, profondus »… Ainsi Fifi ne filera pas la métaphore sportiste, se contentant de contribuer à sortir du niveau laid ! Né à Chambéry avec des bras un peu longs, Fifi est rapidement attiré par la grimpe dans les arbres et la construction de cabanes à l’aide de tout ce qu’il récupère dans la décharge du coin, au grand damne de ses parents. Ce casse cou s’essaye à la gym en club. Il fabrique même un tumbling pour épater la galerie dans la grange de Tirepoil ; en fait surtout pour faire peur à sa grand-mère… Plus tard, skiman, il incarnera à sa façon l’aphorisme « Quand le moniteur de ski est sur les skis, le skiman est sous les skis ! »… Après avoir roulé sa bosse en montagne et dans les milieux alternatifs avec des activités diverses et (a)variées, il revient dans son territoire natal afin d’y incarner ses valeurs, persuadé que « la façon dont une société traite ses déchets est un baromètre de notre humanitude »… Fifi est un chiffonnier du ski, il fouine les déchetteries pour débusquer la matière première de SkiTEC. Vous l’apercevrez aussi peut-être sur son véhicule utilitaire à usage professionnel (ndlr. son vélo !) ou dévisser des fixations à l’atelier, activités simples, voir répétitives (méditatives?) par lesquelles il trouve un certain épanouissement, redécouvrant au passage la discographie d’Otis Redding… Sa façon d’appréhender l’existence pourrait aussi se définir par cette petite chinoiserie : « Qui veut gravir une montagne commence par le bas »

FX

FX

Concepteur luminaires, responsable mise en lumière et électricité

Quelle jouissance, pour cet électron libre originaire de banlieue lyonnaise de sortir des jalons dès que l’occasion se présente, sa liberté est bien trop grisante pour enfiler un dossard en nylon. Pourtant son grand frère l’avait collé sur un snowboard alpin, quand il avait 14ans, mais les volutes de la poudreuse l’ont aspiré comme une sirène envoûte son marin ! En 2002, écoutant sa visionnaire de sœur, il explore une autre façon de voir la vie, à l’ASDER, en découvrant les énergies renouvelables et le monde des déchets… par la suite, il s’engage sur les sentiers du milieu associatif au coté de Mountain Riders. En 2005, il pose son camp de base en Tarentaise. Après moultes péripéties créatives et 4 années de Respect Festival, en 2009 il passe un grand cap dans sa pratique et s’équipe d’un engin fantastique : un splitboard. En 2012, il lance  le 1er boardshop en SCOP, l’Alterzone, l’aventure est osée et l’expérience est magique, mais bien trop avant gardiste pour durer. Trois enfants entre temps, de quoi canaliser un peu ce saltimbanque d’alpage… De la ptite graine de riders à former et à initier, un peu comme un sommet, le challenge est semé d’embûche mais plein d’amour et puissant à la fois. En 2018, grâce à Thomas & Fifi, il découvre ArtSkiTech et sa volontée de créer une SCIC atypique, l’itinéraire est audacieux et rempli d’inconnu, il s’engage alors dans cette escapade aux cotés de cette équipe métissée et un peu allumée, convaincu de l’intérêt de revoir la copie dans un monde en pleine agonie. Comptez sur lui pour mettre en lumière et éclairer au mieux ce nouveau chemin coopératif. Son dicton : Diviser, pour mieux rider !

Thomas

Thomas

Consultant process approvisionnement et production, chargé de projets

En cette matinée ensoleillée les conditions sont incroyables ! Bienvenue au sommet du Mont Valon pour une session de grosse peuf ! Focus sur l’un des pionniers : free-rider hors du commun né les planches aux pieds au cœur des Trois Vallées. C’est sans doute la magie des montagnes qui l’a rendu écologiste et les hauteurs qui lui ont apporté sa folie des grandeurs. Ingénieur des Mines, imbibé d’économie solidaire et formé au développement local il s’est dédié à l’énergie (renouvelable) et aux déchets (le réemploi), les deux faces d’une même pièce selon lui. Il aime bien dire « le monde n’a jamais été aussi matéraliste et aussi éloigné de la matière ». Pour y remédier il est devenu de surcroît boulimique de savoir-faire. Drogué de récup, grand curieux et toujours motivé. On ne s’est pas à quoi il carbure mais mieux vaut ne pas essayer de le suivre dans toutes ses lignes… Rêveur, développeur et motivateur, chez SkiTEC il occupe son temps entre l’atelier, le téléphone et le clavier. Pour lui le collectif et la coopération ne sont pas une option, mais une condition de vie, une nécessité d’avenir. Son défi se résume bien dans cette citation de Henry David Thoreau « Si vous avez construit des châteaux dans les nuages, votre travail n’est pas vain ; c’est là qu’ils doivent être. À présent, donnez-leurs des fondations. » Peu l’importe de franchir la ligne d’arrivée, tant qu’il y a du fun, des copains et du sens ! Il ouvre des traces et trace sa route pour en ouvrir d’autres. Il est passé par ici, il repassera par là, ne vous inquiétez pas. Calligraphe à ses heures il aime recopier Oscar Wilde « Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais ! ». Il n’hésite pas à sortir de la course si le défi est plus intéressant. Tant que çà glisse, Schamasch ! Tout est possible…avec la smash’attitude !

Vincent

Vincent

Chargé de marketing & communication (juin-septembre 2021)

Le numéro 5, Vincent, en provenance de Chambéry, s’élance, se projette, et… c’est parti ! Chers téléspectateurs, allons-y ! Fraîchement arrivé au sein de l’équipe SkiTEC, il slalome entre marketing, communication, et relations commerciales! Le chrono est lancé pour lui depuis mi juin : il a voulu rejoindre la course car il a été attiré par l’innovation et l’économie circulaire du projet de SkiTEC.

Vincent glisse sur la neige des réseaux sociaux et a contribué à l’augmentation du nombre d’abonnés Linkedin ainsi qu’à l’augmentation du reach des publications de l’entreprise. Sans compter qu’il contribue également à l’élaboration de la stratégie marketing.

Parait-il que sa citation préférée est “ life doesn’t happen to you, it happens for you”. Il serait donc fan de psychologie. Nous avons aussi entendu dire qu’il a suivi un régime strict pour sa préparation avant la course : parmi la nourriture de la montagne il préfère la raclette, qu’il mange régulièrement pour lutter contre le froid ! Mais ce n’est pas tout ! Le numéro 5 avance vers la ligne d’arrivée et on nous souffle à l’oreillette qu’il aime le charme architectural des dômes géodésiques, qui sont ainsi sa création préférée by SkiTEC !

Il vient de franchir la ligne d’arrivée, vous connaissez maintenant tout sur ce slalomeur en stage chez SkiTEC !

Nayat

Nayat

Chargé de collecte de balles et de caresses

Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf. Ouaf ouaaaf ouaf ouaf ouaf ouaf ouaaaf.